24 novembre 2016












 















































nice-matin Dimanche 08 juin 2008
En soixante ans, la 2 CV n'a pas pris une ride !
De droite à gauche, trois générations de Bravet et amateurs de 2 CV : Marcel le grand-père, Thierry le père et Benoît, le jeune garagiste. © Photo Loïc Temporelli

Une vieille dame, la 2 CV ? À d'autres ! À 60 ans, elle trimbale toujours sa dégaine inimitable sur les routes de France et d'Europe. Et, sans complexe, s'étale sur 5 490 000 pages Internet. Et encore, on n'a pas essayé avec Deuche !

Selon Benoît Bravet, 26 ans, créateur de l'Atelier de la 2 CV, garage spécialisé installé à Grasse il y a deux ans, au moins 2 000 Azuréens prennent encore aujourd'hui le volant de cette voiture mythique sortie des usines Citroën en juin 1948. « Je l'attendais depuis 20 ans », déclare Vincent, Cannois de 42 ans, en admirant le modèle 88 qu'il vient d'acquérir, « une des deux dernières à avoir été livrées dans la vallée de l'Ubaye. Je l'ai réservée à sa propriétaire dès qu'elle l'a achetée. »

Les amateurs de Deuche sont comme ça. Passionnés. Comme Thierry Bravet, le père de Benoît. « Mon père m'a contaminé, puis j'ai intoxiqué mon fils : à 16 ans, il a passé la conduite accompagnée dans une 2 CV », déclare le président-fondateur du 2 CV Club Côte d'Azur, qui compte plus d'une centaine d'adhérents. Chaque année, en février, au départ de Grasse, l'association organise la Route d'Or, une balade au milieu des mimosas qui rassemble 350 équipages européens.

« Dès la sortie de la 2CV, en 48, le coup de foudre a été total. Il y a eu des listes d'attente sur des années. Le premier club a vu le jour dans la foulée. Et depuis ça n'a jamais cessé. Ils sont 120 aujourd'hui en France alors que la dernière série est sortie en 90 au Portugal. Il y a des rassemblements de Deuch à l'échelon national et européen », dit-il, imbattable sur l'historique.

Pour ses 60 ans, la 2 CV s'expose à La Villette à Paris jusqu'en novembre. Dans les Alpes-Maritimes, le rendez-vous est fixé au dimanche 29 juin à Mouans-Sartoux : la balade des populaires se rendra à Saint-Vallier par les plus petites routes possibles. Elle est ouverte à tous les véhicules mythiques (4 et 2 roues : 2 CV, Coccinelle, Fiat 500, Vespa...).

Savoir +

Renseignements sur le 2CV Club Côte d'Azur auprès de Thierry Bravet : tél. 06.79.64.47.69.

et sur le site du club : azur2cv.org

M. L. M. Nice-Matin
-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 nice-matin Jeudi 14 février 2008

rallye étudiants

        Grasse : Une "Diane" à travers les dunes du Maroc

Thierry et Benoît Bravet entourent les deux étudiants prêts pour le départ dans leur "Diane". © Photo J.-P. Scognamiglio

Adrien Flambeaux et Geoffrey Balme sont partis hier, tôt le matin, pour rallier Toulouse, ville de départ du raid du Maroc, organisé par le réseau français des étudiants pour le développement durable.

Avec une centaine d'étudiants, ils vont parcourir 5 000 kilomètres à travers le Maroc, du 13 au 24 février 2008.

« C'est un rallye à caractère écologique. Une journée sera consacrée à la plantation de 780 palmiers. C'est aussi une course de régularité, qui n'implique pas de rouler vite » ont expliqué les deux étudiants.

Pour participer à ce raid, il leur fallait une voiture. C'est Thierry Bravet de l'Atelier de la 2 CV, boulevard Gambetta, qui leur a fourni une « Diane ».

En une semaine, Thierry et Benoît Bravet ont donné de leur temps aidés des deux étudiants, pour préparer le bolide.

Un exploit que Geoffrey et Adrien ne sont pas prêts d'oublier : « Ils ont fait un travail énorme. Ils nous ont même préparé des pièces de rechange. »

Adrien et Geoffrey sont deux amis d'enfance, l'un est à Ingemédia à Toulon, le second à l'école d'ingénieurs EFREI à Paris.


JACKIE DIEREN